10 REMÈDES POUR TORDRE LE COU À LA PROCRASTINATION

Il est parfois très tentant de reporter une tâche qui nous déplait au profit d’une activité plus agréable ou plus facile. On a beau avoir conscience de céder ainsi à la facilité, il reste difficile de résister. Et pourtant ces tâches qui nous rebutent et qu’on ne peut déléguer, il va bien falloir les faire !

Afin de ne plus abdiquer, voici 10 techniques à appliquer ou combiner selon vos préférences :

1- Remotivez-vous

Cette tâche a beau vous déplaire, elle a son utilité. Aussi pour lui redonner de la valeur et donc de l’intérêt à vos yeux, remettez les enjeux en perspective. Quelle importance a t-elle pour vous et pour les autres ? Quelles sont les conséquences si la tâche est reportée, pour vous comme pour les autres ? Au final, qu’ai-je à gagner en la faisant tout de suite ou à perdre en l’ajournant ? Grâce à cette rapide analyse, vous retrouverez de quoi vous persuader de passer à l’action et prendre le taureau par les cornes !

2- Challengez-vous

Pour rebooster votre énergie, votre combativité, pour ne pas dire votre courage, soyez joueur et lancez-vous un défi ! En vous fixant un objectif à atteindre, vous redonnez un caractère ludique à l’accomplissement de cette tâche pourtant si rébarbative. Vous pouvez par exemple vous challenger sur le temps nécessaire pour réaliser la tâche, en divisant le temps habituel par 2 ou en vous donnant 1h ‘top chrono’. Avec une tâche de plus grande ampleur, vous pouvez vous fixer une échéance ‘coup de poing’, terminer avant demain midi par exemple. Plus fun, en cas de tâches récurrentes, vous pouvez prendre l’habitude de vous chronométrer et tenter à chaque fois de battre votre record 😉

3- Engagez-vous

Pour ne pas être tenté de reporter une tâche au lendemain, prenez quelqu’un à témoin. En vous engageant ainsi auprès d’une tierce personne, vous vous sentirez quasiment obligé d’aller jusqu’au bout. Lutter contre la procrastination, c’est lutter contre soi-même et ses propres faiblesses. Aussi le regard de l’autre éveillera en vous un sentiment de fierté et vous aurez à coeur de montrer de quoi vous êtes capable !

4- Récompensez-vous

A défaut d’être motivé par le plaisir d’accomplir certaines tâches, sachez vous encourager en prévoyant de vous récompenser après les avoir faites. Vous pouvez ainsi décider de marquer le coup par un peu de détente, une discussion entre collègues, un appel à un être cher, ou plus simplement par une petite gourmandise. Autrement dit, appliquez à vous-même le bon vieux principe de la carotte, vous le méritez bien 😉

5- Isolez-vous

Autre remède plus musclé à la procrastination : la méthode de la ‘cellule capitonnée’. Pour ne pas être tenté de reporter la tâche au profit d’autres activités, coupez-vous du reste du monde, de toute distraction éventuelle, de toute échappatoire. Le plus dur avec cette formule n’est pas de la vivre, mais de parvenir à réunir les conditions adéquates. A défaut de vous isoler à 100%, faites le maximum en commençant par mettre votre portable en mode silencieux, par prévenir vos collègues de ne pas vous déranger, par fermer votre messagerie, et par vous interdire d’aller sur internet. Ca devrait suffire.

6- Soyez opportunistes

Après avoir repéré les tâches rebutantes, profitez des moments opportuns pour vous en débarrasser plus facilement. Ainsi quand vous bloquez sur un sujet, que vous ramez sur un projet complexe, que vous vous sentez dans l’impasse, changez donc de cap et divertissez-vous avec ces nouvelles tâches qui, en comparaison, ne vous paraitront plus si désagréables ! Elles auront le mérite de vous changer les idées et vous permettre de prendre ensuite un nouveau départ qui pourra se révéler salutaire. Autre opportunité à saisir : quand vous ressentez un petit coup de mou, profitez-en pour faire ces tâches rébarbatives à petite vitesse, même partiellement, ça passera mieux 😉

7- Prenez l’habitude

Autre méthode pour combattre la procrastination : instaurez un rituel. Prenez votre agenda et réservez un créneau dans la semaine/journée pour ce type de tâches (d’autant plus si elles sont récurrentes). Reconduisez ce créneau sur les semaines/jours suivants. Vous prendrez progressivement le rythme et serez en quelque sorte programmés pour accomplir ces tâches à ce moment-là. Grâce à ce rendez-vous récurrent, vous n’aurez plus à vous poser la question de savoir si oui ou non vous allez vous y mettre. Comme on dit familièrement : l’heure, c’est l’heure !

8- Regroupez

C’est bien connu, avec les tâches rebutantes le plus dur c’est de s’y mettre. Alors une fois lancé (en appliquant par exemple l’une des techniques proposées ;)), ne vous arrêtez pas en si bon chemin et profitez-en pour faire un tir groupé ! En faisant ainsi d’une pierre plusieurs coups, vous vous soulagerez en une seule fois d’un lourd fardeau et repousserez d’autant le prochain risque de procrastination. Doublement efficace.

9- Découpez

Autre solution pour contourner la procrastination : réalisez la tâche par petits bouts. Ce n’est certainement pas le plus efficace, mais c’est parfois votre dernier recours pour franchir l’obstacle. Commencez par une 1ère partie plutôt facile pour vous donner du courage. Ainsi lancé, enchaînez avec le plus gros de l’effort. Enfin, emporté par votre élan, finalisez le travail lors d’une ultime étape. En découpant ainsi votre tâche en petits morceaux, vous la rendrez automatiquement plus digeste.

10- Supprimez

Vous disposez d’une arme fatale pour vous débarrasser d’une tâche rebutante : réglez-lui son compte une fois pour toutes en l’é-li-mi-nant ! Tout bien pesé, si vous estimez qu’une tâche n’est ni plaisante ni importante, alors le plus simple et le plus efficace est encore de la supprimer. Non seulement vous vous soulagerez d’un poids mais vous gagnerez aussi un temps précieux. Alors quand le cas se présente, surtout ne vous gênez pas !

Laisser un commentaire