6 stratégies efficaces pour multiplier vos résultats dès maintenant

1. Prenez des notes !

Je vous ai déjà parlé de l’importance de rédiger des listes pour identifier vos objectifs. Mais ce n’est pas là que s’arrête la prise de notes !

Chaque jour, vous entrez en contact avec des opportunités et des informations qui peuvent améliorer votre vie.

Ne prenez pas ces opportunités à la légère. 

Combien d’idées géniales se sont perdues et combien de contacts fructueux ont été rompus à cause d’un oubli ou simplement parce que nous n’avons pas pris le temps de les noter ?

Notez vos activités quotidiennes

Pensez à toutes les sollicitations que vous avez dans une journée. Si vous ne prenez pas le temps de noter les plus importantes d’entre elles, vous en oublierez assurément quelques-unes.

Bien des gens remettent au lendemain ce qu’ils ont à faire simplement parce qu’ils perdent de vue l’ensemble de leurs activités (et l’importance qu’elles ont pour eux !)

C’est pourquoi une liste de choses à faire peut vous aider, la fameuse « to do list », comme on dit en anglais.

Le fait de noter ce que vous avez à faire vous rappelle de le faire au bon moment.

C’est aussi ce à quoi sert un agenda.

D’ailleurs, si vous n’avez pas d’agenda, je vous suggère de vous en procurer un sans tarder !

Là j’en entends me dire: « Mon horaire n’est pas assez rempli pour nécessiter un agenda… », « Je n’ai jamais utilisé d’agenda de ma vie (et ça ne va pas commencer aujourd’hui) », etc.

Je ne peux vous dire qu’une chose: même si vous n’en ressentez pas le besoin, si vous n’en avez pas déjà, commencez à utiliser un agenda dès que possible.

Et un avec des pages suffisamment grandes pour noter plusieurs choses (vous voulez réaliser vos objectifs, oui ou non ?)

Si vous vivez au 21e siècle,  je vous conseille les agendas électroniques comme Google Calendar (il existe aussi une foule d’applications de productivité pour les téléphones « intelligents » qui complètent le tout).

Notez vos idées géniales !

Des empires ont été créés grâce à une bonne idée.

Je dispose aujourd’hui d’une quantité impressionnante de contenu pour écrire d’autres livres, ce blogue, etc. simplement parce que j’ai pris la peine de noter mes idées au moment où je les avais.

Les gens croient souvent à tort qu’ils se souviendront de leurs idées s’ils y réfléchissent.

Malheureusement, les idées sont souvent liées à un contexte.

Nous avons des idées lorsque nous parlons avec les autres, lorsque nous marchons et même lorsque nous prenons une douche…

Et si nous ne les prenons pas en note, il est plus que probable que nous ne nous en souviendrons pas lorsque nous en aurons besoin.

Voici différents trucs pour ne pas manquer vos idées géniales:

  • Gardez des post-it et des crayons à différents endroits de la maison. Comme ça, dès qu’une idée pointe son nez, vous pouvez la noter.
  • Vous avez un téléphone intelligent ? Dans ce cas, vous pouvez vous envoyer vos idées par courriel ou installer une application qui vous permet de vous permet de prendre des notes oralement lorsque le contexte ne permet pas d’écrire.
  • Sinon, vous pouvez vous procurer un petit dictaphone qui fera bien l’affaire.

Il ne vous restera qu’à trouver un moyen de noter vos idées quand vous êtes sous la douche ou quand vous sautez en parachute ! 

Créez les événements et assurez-en le suivi

Vous vous plaignez que vous ne voyez pas suffisamment les personnes que vous appréciez ? Prenez des notes et créez l’événement !

Les gens se contentent (très très) souvent d’être réactifs dans leurs relations interpersonnelles.

Ils fréquentent les collègues de travail parce qu’ils les voient chaque jour. Ils n’ont pas à faire l’effort de les appeler.

Vous avez envie de voir une personne qui vous est chère ?

Notez de l’appeler dans votre agenda, sans quoi vous risquez d’oublier…

Lorsque vous commencerez à prendre de nouvelles initiatives pour vous réaliser, vous devrez peut-être appeler des gens et les rencontrer. Vous devrez collaborer et faire des suivis concernant vos projets.

Je suis surpris chaque semaine de constater à quel point les gens parlent mais n’agissent pas.

C’est la réalité de l’être humain et aussi celle des affaires.

Il faut parfois contacter une personne trois fois pour qu’elle réponde.

Et son mutisme ne vient habituellement pas d’un manque d’intérêt mais d’un manque d’efficience.

La société est saturée par la désorganisation et le manque d’efficience.

Si vous développez votre sens de l’organisation, vous vous ferez donc remarquer positivement !

Or, les personnes qui ont réussi, ont réussi entre autres grâce à leur sens de l’organisation. C’est ce qui leur a permis d’obtenir des résultats et de se hisser au sommet.

Si vous développez les mêmes attitudes rares que celles de ces personnes, elles vous remarqueront à coup sûr et vous feront confiance plus rapidement.

Elles sauront qu’elles peuvent compter sur vous.

Grâce à ces bonnes habitudes, je me suis taillé une réputation d’efficacité. Les personnes qui travaillent avec moi savent qu’elles peuvent compter sur moi.

Ça fait toute la différence, je peux vous l’assurer !

Notez pour économiser du temps

Il existe une foule d’activités qui demandent un certain nombre d’informations et que vous répétez, parfois souvent:

  • Vous achetez de la fourniture de bureau
  • Vous partez en voyage
  • Vous changez d’adresse
  • Vous préparez votre rapport d’impôt…
  • Etc.

Si vous notez ce dont vous avez toujours besoin pour réaliser ces activités, vous n’aurez pas à refaire la liste à chaque fois.

Avec le temps, vous enrichirez aussi ces listes.

Vous vous assurerez ainsi de ne rien oublier et vous éviterez des erreurs désagréables.

Vous économiserez aussi du temps car vous disposerez de toutes les informations pertinentes au moment où vous en aurez besoin.

2. Ayez de la perspective

L’efficience et la proactivité sont des attitudes qui demandent beaucoup de perspective.

La capacité à nous réaliser dépend aussi de notre capacité à prendre de la perspective.

Un étudiant qui se cherche un emploi d’été facile à trouver, peu rémunérateur et aucunement lié à son domaine d’études manque de perspective.

Que se passerait-il s’il orientait ses actions en fonction de ses études et de sa carrière, s’il voyait comment son travail d’été est relié aux objectifs qu’il désire atteindre ?

Il trouverait peut-être un emploi qui enrichirait son curriculum vitae et lui fournirait de meilleures expériences. Cet étudiant irait plus loin et plus vite que ceux qui manquent de perspective.

Pour réussir, nous devons penser plus loin que le bout de notre nez !

Les « bâtisseurs de cathédrale », même s’ils taillent de la pierre, ont plus de chances d’obtenir de meilleures conditions de travail et de meilleures responsabilités que les « tailleurs de pierre » parce qu’ils entretiennent de plus vastes champs d’intérêts.

Ils s’intéressent à plus de sujets et apprennent continuellement. Leur proactivité et leur vision les aide à être rarement déprimés et ils sont plutôt motivés !

Lorsque vous développez votre perspective, vous vous entraînez à regarder plus loin que le bout de votre nez. Cette attitude vous aide à penser de manière stratégique et cohérente.

  • En quoi vos activités sont-elles reliées les unes aux autres ?
  • Quel est le lien entre vos activités quotidiennes et vos buts à moyen et à long terme ?

À chaque initiative que vous prenez, pensez à long terme. Pensez à ce que vos actions vous apporteront sur plusieurs plans à la fois.

Vous pouvez aussi enrichir votre perspective à court terme, à chaque jour.

Par exemple, il est facile de penser que plus nous travaillons et plus nous obtenons de résultats.

Mais cela n’est pas toujours vrai.

Imaginez que Sylvie doit rendre un projet dans quelques jours et qu’elle travaille 14 à 16 heures par jour pour terminer à temps.

Elle manque de perspective car elle se contente de réagir au stress suscité par ses échéances.

Même si le nombre d’heures de travail qu’elle fait chaque jour est élevé, plusieurs de ces heures sont absolument improductives.

Le stress, la fatigue et le déséquilibre du fait de travailler sans cesse diminuent la capacité de Sylvie à produire de bons résultats.

Elle travaille en partie pour rien.

Si Sylvie avait de la perspective, elle prévoirait des périodes de repos pour s’assurer que les heures qu’elle travaille sont vraiment productives.

Du coup, elle augmenterait ses résultats en même temps que sa qualité de vie.

Sylvie pourrait aussi organiser ses activités en fonction de son état de fatigue prévu.

Par exemple, elle ferait les activités répétitives qui demandent moins d’attention lorsqu’elle serait plus fatiguée.

Pour résumer, lorsque vous développez votre perspective, vous souscrivez à l’adage il vaut mieux prévenir que guérir !

3. Canalisez votre énergie et créez des synergies

Connaissez-vous l’expression selon laquelle un plus un donnent trois ?

C’est exactement ce que désigne la synergie.

Si nous ne nous donnons pas de buts ni ne possédons de vision globale, nous dispersons nos efforts sans même nous en apercevoir.

Dans ce contexte, toutes nos activités sont égales puisque nous ne nous préoccupons pas des résultats qu’elles nous donnent.

Je connais plusieurs personnes brillantes qui n’aboutissent à rien dans leur vie parce qu’elles sont dispersées…

Il ne s’agit donc pas de travailler 12 heures par jour et six jours par semaine pour réussir.

Encore faut-il que notre travail nous aide à réaliser les buts que nous désirons et qui améliorent progressivement notre situation.

Avec le temps, ces améliorations s’accumulent, permettent d’obtenir plus de résultats, plus rapidement, et finissent par nous faire vivre la vie dont nous rêvons.

Si vous voulez réussir, vous devez prendre de plus en plus d’initiatives.

Mais n’oubliez pas que ceux qui réussissent le plus échouent aussi le plus, car ce sont ceux qui essaient le plus.

Une stratégie pour minimiser les risques d’échec et maximiser les résultats consiste à croiser le fruit de vos efforts.

Autrement dit, une initiative peut en soutenir une autre.

Par exemple, lorsque j’ai écrit mes premiers livres, je me suis ensuite inspiré de leur contenu pour créer des conférences, des formations, des chroniques à la radio et rédiger des articles dans les magazines.

Nous n’avons pas toujours à réinventer la roue !

Lorsque vous créer des synergies entre vos objectifs et entre vos démarches, vous maximisez le fruit de votre travail et de vos apprentissages.

Voici quelques stratégies qui vous aideront à canaliser ainsi votre énergie.

Pensez ordre

Une maxime bien connue affirme qu’il ne faut pas mettre la charrue devant les bœufs.

Cette maxime illustre combien il peut être contre-productif de travailler sans se préoccuper de l’ordre des activités qui nous conduisent à de bons résultats.

Une démarche favorise-t-elle les résultats d’une autre démarche ?

Par exemple, si je n’avais pas créé les sujets et les contenus de mes conférences et de mes formations avant de les promouvoir, je me serais retrouvé avec une charge de travail insupportable lorsque j’ai eu mes premiers contrats, car j’aurais eu tout à faire en même temps !

Pensez à ce que vous pouvez faire dans un ordre qui vous permet d’obtenir un maximum de résultats. Enrichissez la vision d’ensemble de vos objectifs et pensez à long terme.

Vous constaterez rapidement que certains de vos objectifs en recoupent d’autres et que la réalisation de l’un peut favoriser la réalisation d’un autre.

Malheureusement, nous nous apercevons souvent que nous avons mal organisé nos activités après coup, lorsque nous nous trompons ou que nous travaillons inutilement.

Pensez aussi aux répercussions positives que peuvent avoir les résultats d’un objectif sur d’autres objectifs.

Par exemple, après la parution de mes livres en psychologie, il a été plus facile de faire des chroniques à la radio et de rédiger des articles dans les magazines que si j’avais essayé de faire de la radio et de publier des articles avant que mes livres paraissent.

Le fait de garder une vision d’ensemble de vos buts minimisera vos erreurs et favorisera des opportunités auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé.

Travaillez sur un seul objectif à la fois

Les capacités de notre cerveau sont limitées, notamment en ce qui a trait à l’attention. À chaque fois que vous changez d’activité, vous devez vous rappeler de ce que vous faisiez pour vous remettre dans le contexte.

Ainsi, à chaque fois que vous changez d’activité, cette mise à jour vous fait perdre du temps.

C’est ce qui se passe si vous travaillez à plusieurs projets en même temps.

Il est donc préférable de travailler à un seul objectif à la fois, sans perdre de vue les autres, évidemment.

Une stratégie similaire que je vous ai présentée précédemment consiste à grouper les activités qui se ressemblent.

De cette manière, vous diminuez le nombre de fois où vous changez d’activité et vous minimisez les pertes d’attention et les chances de faire des erreurs ou d’oublier de faire quelque chose d’important.

Créez un contexte propre à la réussite

Pour créer un contexte propre à votre réussite, vous devez apporter ce genre de changement et le rendre bien concret dans votre vie.

Par exemple, si vous avez tendance à amasser des revues, des objets, etc. au cas où vous en auriez besoin un jour, il est grand temps de réviser cette habitude.

Pour créer un contexte favorable pour réaliser vos buts, vous devez éliminer tout ce qui n’est pas nécessaire et qui risque de vous distraire.

C’est souvent le cas de toutes les choses que nous accumulons.

Avec le temps, les objets s’accumulent et entravent le bon fonctionnement de nos activités.

Diogène de Sinope, un philosophe cynique de la Grèce antique, avait choisi le dénuement et utilisait un tonneau pour toute demeure.

Selon lui, cela l’aidait à se concentrer sur l’essentiel, sur l’intérieur.

Le « syndrome de Diogène » dénote le contraire du comportement de ce philosophe et consiste plutôt à accumuler une grande quantité d’objets qui ne servent à rien.

Nous adoptons parfois certaines attitudes liées à ce syndrome, sans toutefois verser dans la pathologie…

Si vous décidez de vivre la « croissance illimitée », vous vous concentrerez suffisamment sur ce que vous êtes, sur vos buts et votre vision.

À ce moment, au lieu de penser surtout à ce que vous pouvez vous procurer, vous n’aurez plus aussi envie de consommer car c’est votre vie qui vous rendra surtout heureux.

Vous n’achèterez plus pour vous récompenser ou pour soulager des frustrations.

Les choses que nous accumulons ne servent souvent qu’à nous faire perdre le temps que nous consacrons à les gérer inutilement.

Un truc ?

Gardez seulement les choses qui sont essentielles à vos objectifs.

Éliminez tout ce que vous n’êtes pas sûrs d’utiliser.

Pour vous réaliser, vous devez créer un contexte sobre et simple qui vous permettra de vous concentrer sur ce qui compte vraiment !

4. Sortez de vos sentiers battus et innovez !

Un autre changement important dont j’ai parlé au début consiste à commencer à faire des choses que vous ne faites pas présentement.

N’oubliez pas, la situation dans laquelle vous vous trouvez actuellement dépend de ce que vous avez fait par le passéSi cette situation ne vous satisfait pas, vous devez changer certaines choses.

C’est ainsi que vous vous réaliserez vraiment.

Pour atteindre ce formidable objectif, vous devez commencer à penser différemment et à prendre les initiatives qui produiront les résultats que vous désirez.

Ce choix vous appartient.

Vous améliorerez ainsi votre confiance à l’effet que vous pouvez réussir des choses que vous n’avez jamais faites.

Par exemple, si vous avez un emploi insatisfaisant et mal rémunéré depuis les dix dernières années et que vous savez très bien que cet emploi ne vous permettra pas d’améliorer votre vie, vous pouvez vous donner l’objectif de le changer

Ce qui nous déprime et nous démotive, c’est souvent le contexte que nous créons avec une attitude de « statu quo » !

C’est dans ce contexte que votre capacité à innover et à trouver des solutions originales à d’anciens problèmes prend toute sa valeur.

Quel meilleur type d’emploi pourriez-vous obtenir ?

Quels sont les acquis, les personnes et les expériences qui peuvent vous aider ?

Mais surtout, ne répondez pas à ces questions à partir de ce que vous connaissez déjà.

Car c’est ce que vous connaissez déjà et votre manière de penser actuelle qui vous entretiennent depuis des années dans cette situation (si vous la trouvez insatisfaisante).

Vous devez avoir le courage de croire en votre potentiel.

Les personnes qui se sont hissées au sommet et vivent la vie dont elles rêvent sans avoir suivi de longues études et alors qu’elles étaient issues de familles pauvres ont des points en commun que partagent aussi tous ceux qui réussissent:

  • Elles ont cru en leurs rêves.
  • Elles ont fourni les efforts et les initiatives pour apprendre chaque jour.
  • Elles sont sorties de leurs sentiers battus (et de leur fameuse « zone de confort»).

5. Saisissez les occasions au lieu de les laisser passer sous votre nez

Les personnes qui réussissent le plus savent profiter des différentes occasions qui s’offrent à elles.

Mieux encore, elles se concentrent à les créer !

Les informations et les situations auxquelles nous sommes confrontées chaque jour peuvent nous aider à réaliser nos objectifs.

Mais si nous ne savons pas où nous allons, il est impossible de savoir ce qui peut nous aider, pour en profiter au bon moment.

Plus vous passez à l’action, plus vous prenez des initiatives et plus vous aurez la chance de profiter de bonnes occasions.

Comme l’apprentissage et le succès, la quantité d’occasions suit elle aussi une progression exponentielle. Chaque occasion que vous saisirez vous conduira à une ou à plusieurs autres.

Et encore une fois, il faut avoir de la perspective.

Par exemple, j’ai été interviewé pour participer à un documentaire tourné en 2007 parce que j’avais fait une conférence en 2005 dont le compte-rendu se trouvait sur l’Internet.

Vous ne pouvez pas prévoir quelles seront les retombées précises de chacune de vos initiatives.

La seule certitude, si vous passez à l’action, c’est qu’il y en aura !

Il est donc primordial que vous n’écoutiez pas vos peurs et que vous sortiez de vos anciennes habitudes.

Mais attention !

Il ne faut pas non plus vous disperser en poursuivant plusieurs lièvres à la fois.

Assurez-vous que les occasions que vous saisissez sont cohérentes avec vos objectifs et votre vision.

6. Responsabilisez-vous, et responsabilisez-vous encore !

En terminant cet article, j’aimerais vous rappeler l’importance de prendre la responsabilité de votre vie et des résultats que vous obtenez.

Il est tellement facile de justifier la mauvaise utilisation de notre temps, notre désorganisation ou le fait que nous n’obtenons pas ce que nous voulons.

Mais nous ne sommes jamais aussi bien servis que par nous-mêmes !

Prenez donc la complète responsabilité des résultats que vous désirez obtenir.

N’attendez après personne d’autre que vous-mêmes, car il n’en tient qu’à vous de réaliser vos objectifs.

Tout le reste, vous ne le contrôlez pas !

Lorsque vous prenez la responsabilité de votre réussite, vous attribuez les changements positifs à vous-mêmes, à vos décisions, à vos efforts et non pas aux autres ni au hasard.

Il existe une relation directe entre la réalisation de soi et l’augmentation de la confiance et de l’estime de soi.

Une personne qui s’accorde de la valeur et qui a pris le temps de se connaître sait davantage quoi faire pour se réaliser et elle possède la confiance et la motivation nécessaires pour réussir.

Plus vous vous réalisez et plus vous êtes fiers de vous-mêmes.

C’est ainsi que vous augmentez votre sécurité intérieure.

Si vous haussez vos standards et que vous sortez de vos sentiers battus, vous obtiendrez beaucoup plus de la vie.

Ne laissez pas les personnes défaitistes vous convaincre que vous ne méritez rien de mieux que ce que vous avez actuellement ou que vos rêves ne valent pas la tiède sécurité du quotidien de ceux qui ne se réalisent pas.

Vous n’avez qu’une vie à vivre.

Ne vaut-il pas mieux ne rien avoir à regretter ?

En terminant, voici quelques-unes des conséquences positives que de telles initiatives de réalisation personnelle auront sur votre vie:

  • Votre contribution personnelle sera plus élevée: vous serez plus productifs et vous vous réaliserez davantage.
  • Vous améliorerez votre vision de vous-mêmes (estime de soi).
  • Plus vous donnerez aux autres et à la société et plus vous recevrez.
  • L’organisation efficace de votre temps et de vos activités développera votre discipline personnelle et votre capacité à obtenir plus de résultats en fournissant moins d’efforts.

Ce contexte vous permettra non pas de travailler plus fort mais de travailler mieux. Vous tirerez le maximum de chaque action, de chaque minute de travail.

Et voulez-vous apprendre une autre bonne nouvelle ?

Le simple fait de prendre du temps pour préciser vos buts et être plus efficients aura un impact sur votre manière de vous percevoir.

Cette simple initiative commencera à bonifier votre estime de soi et augmentera votre désir de réussir.

La croissance illimitée croît proportionnellement à ce que vous voulez de la vie. Si vous visez un petit pain, vous pouvez être certains de n’obtenir qu’un petit pain (ou même seulement des miettes…).

Au contraire, si vous consacrez plus de rigueur à la gestion de votre temps et de vos activités, vous obtiendrez bien davantage.

Laisser un commentaire